Petites et Grande Histoire(s) de la Réalité Virtuelle

 
Pygmallions Spectacles
 

Bienvenue sur le blog de VirtualTime ! Le premier concept-store parisien à vous proposer un vaste choix d'expériences qualitatives de réalité virtuelle aussi vibrantes que relaxantes ou effrayantes... A chacun son style !

Pour ceux qui ne connaissent pas la réalité virtuelle, on vous propose un petit rappel historique de son évolution pour mieux comprendre ce qui vous attend !

Pourquoi parler de réalité ?

L'expression "réalité virtuelle" semble à première vue un peu contradictoire... Pourtant tous ceux qui ont eu leur première fois vous diront qu'il n'y a pas de terme plus exact pour expliquer ce qu'on ressent.

Attention ! Pour ceux qui n'aiment pas le spoil, ceci est une "spoiler alerte"  ! Si vous n'avez pas envie qu'on vous dévoile l'envers du décor, faites dès maintenant votre propre expérience.

Quant on met un casque et qu'on se retrouve immerger dans un univers, d'abord ça fait un choc... Un choc parce que on sait que ce qui se passe autour de nous n'est pas palpable, ni préhensible avec le toucher. Mais qu'en même temps, on a la sensation d'être plongé dans une réalité intensifiée et on se prend au jeu d'essayer de toucher vraiment ce qui est autour de nous et de vibrer comme si c'était vrai.

Les prémices de la réalité virtuelle

En quelques mots, la réalité virtuelle consiste à créer l'illusion que nous sommes quelque part alors que nous n'y sommes pas. Partant de cette définition, certains spécialistes expliquent que les peintures panoramiques et les tableaux des plus grands maîtres, représentants par exemple des champs de bataille, ou des scènes historiquement fondatrices, constituent la première réalité virtuelle. Il s'agit d'œuvres à taille humaine ou quasi humaine. Celui qui se trouve devant a l'impression d'être absorbé dans le tableau.

On cite aussi les dessins stéréoscopiques qui permettent la représentation en 3 dimensions, on cite souvent dans ce cadre les artistes du XVe siècle Giovanni Battista Della Porta et Jacopo Chimenti.

Des débuts technologiques prometteurs et précurseurs

1929, une date charnière pour la réalité virtuelle. C'est l'année de la création de "Link trainer" aussi appelé "The blue box" fait référence à une série de simulateur de vols. La série de simulateurs a été mise au point par l'américain Edwin Albert Link. Ces simulateurs derniers cris et époustouflants de réalisme étaient principalement utilisés par l'Armée de l'Air Américaine.

Un an plus tard, l'auteur américain de science-fiction Stanley G. Weinbaum rédige Les Lunettes de Pygmalion (Pygmalion's Spectacles pour le titre original). Il s'agit de la première description précise des lunettes de réalité virtuelle. Ci-dessus, la couverture datant de 1935 et représentant le modèle décrit par l'auteur.

Sensorama

Sensorama

Dans les années 50, le réalisateur Morton Heilig invente Sensorama. Sensorama est présenté comme le premier cinéma immersif. Sensorama fait ressemble beaucoup aux actuelles bornes d'arcades. Siège vibrant, air parfumé ou non pouvant être propulsé en fonction des images, son et images stéréo étaient les propositions visionnaires de cette machine. A la fin des années 70, Morton Heilig inaugure la première salle de cinéma immersif reprenant les codes de sa précédente machine (salle concave, soufflerie parfumée...). Morton est souvent surnommé le père de la réalité virtuelle, sans doute car il marque une période clef dans l'avènement de cette technologie.

En 1961, le terme de réalité virtuelle n'existe pas encore mais le casque Headsight (HDM) vient d'être inventé, à des fins militaires. Le but étant de permettre l'immersion des militaires dans des situations de danger. Une expérience immersive par le visuel, l’ouï et l'odorat. On fait référence à ce casque comme étant la première version avant-gardiste des casques de réalité virtuelle telle que nous les connaissons aujourd'hui.

Les ordinateurs et la réalité virtuelle

A partir de 1965, l'histoire d'amour a commencé entre les ordinateurs et les nouvelles technologies de réalité virtuelle. Ivan Sutherland programme une expérience appelée "Ultimate Display", utilisant la technologies des casques HDM auxquels il rajoute un programme ordinateur pour créer un monde virtuel ainsi que la possibilité d'interagir avec cette réalité. C'est une grande première. Le but était de fabriquer une réalité telle qu'on ne puisse pas la différencier de LA réalité. En 1968, il met au point le concept et le casque de réalité virtuelle tels que nous les connaissons aujourd'hui.

Ce n'est qu'en 1987, après beaucoup de progrès et de recherches que l'expression réalité virtuelle sera consacrée. Auparavant, l'expression n'avait jamais été employée.

Pour résumer

L'Histoire de la réalité virtuelle est dense, aux frontières technologiques et artistiques. Elle s'inscrit dans l'Histoire avec un grand "h".

Le schéma historique rapidement présenté ici est loin d'être exhaustif mais vous donne un aperçu des différents aspects de la réalité virtuelle qui n'a donc jamais été réservés aux dits "geeks" mais à tous ceux qui s'intéressent à de nouvelles expériences et aux expressions artistiques plurielles.

L'année 2016 est considérée comme une année charnière pour la réalité virtuelle et le XXIe siècle sera définitivement SON siècle ! Venez vous en rendre compte par vous mêmes chez VirtualTime et faire partie de cette grande Histoire.